Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 14:11

Un FF « Yunus » nous exhorte à l’union tactique :  

Mes BBAAFF,
Nous devons faire face à une gouvernance en apparence unie mais qui bénéficie surtout de l'aide de la Justice, une institution que l'on croyait indépendante mais qui ne l'est pas.
Confrontés à cette arme redoutable, « Big Bertha » des temps modernes, nous devons nous organiser et seule la pression unitaire du plus grand nombre peut nous conduire à la victoire.
L'opposition à cette alliance est composée de divers mouvements dont les buts, à terme, sont parfois aux antipodes les uns des autres si bien que certains mouvements d'opposition sont complètement discrédités par les autres. Ainsi, si toutes les composantes de l'opposition semblent d'accord pour réclamer le départ de François Stifani, comment pourraient travailler à la réorganisation de la G.L.N.F. les représentants de Uni2R avec ceux de GLNF des Loges Souveraines? Comment les frères souverainistes (sous les bannières des blogs Septimanie et Limousin) peuvent-ils construire un avenir commun avec celui qui a écrit, puis dit pompeusement et officiellement
(http://sd-2.archive-host.com/membres/up/14456129388132905/JPServel.pdf) : «… Dans un Ordre rigoureusement hiérarchisé comme le nôtre, toutes les prérogatives viennent nécessairement « d’en haut »…Ainsi, le Grand Maître, ultime trait d’union entre les hommes et Ce qui les dépasse, ultime trait d’union entre les hommes et Dieu, Grand Architecte de l’Univers, est-il à la fois la plus haute autorité de l’obédience et le plus fidèle serviteur de la Tradition… » ( TRF Jean-Pierre SERVEL, Grand Orateur, (Tenue de Grande Loge – 1er décembre 2007). Tout les sépare !
À notre avis, les frères du mouvement uni2r ainsi que le mouvement des 15 GMP sont beaucoup plus proches de Stifani que des souverainistes et leurs actions apparaissent comme des mouvements d'amortisseurs propres à assurer la pérennité du système même s’ils affirment qu’il faut en changer de dirigeants actuels.
Le collectif de « ni scission-ni soumission » tout comme le mouvement (éphémère ?) « Les indignés de Pisan », proposent des actions ponctuelles pour faire pression sur Monique Legrand, sans véritablement développer leur vision lointaine de l'organisation de l'obédience.
Au grand désespoir de nombreux frères qui rêvait de passer à une action plus radicale du type de la manifestation du 3 décembre 2011, l'historique FMR a toujours privilégié la voie judiciaire, jusqu'à l'enlisement, qu'elle dénonce à présent.
L'union des loges régulières de France, sous la direction d'A. J., s'est constituée pour préserver la régularité de la GLNF. Elle se veut anticipatrice et prête à faire face à un schisme qu'elle peut même provoquer. De nombreux frères se demandent toutefois quelles sont ses perspectives à long terme, d'autant plus que l'on ne sait pas très bien si Alain juillet fait toujours partie du mouvement des 15 GMP.
Les « Hauts Grades » restent relativement discrets mais ils ont montré à plusieurs reprises qu'ils étaient déterminés à ne rien lâcher à François Stifani. Eux aussi se préparent au schisme.
Les souverainistes affirment avoir déjà rompu avec la direction actuelle tout en demeurant à l'intérieur de la GLNF par le truchement du rétablissement de la souveraineté de la loge.
Le noyau de la crise reste sous influence extérieure et il s'échauffe plus ou moins à l'arrivée des prises de position des grandes loges amies et des interventions des ex dirigeants et des dirigeants des grandes loges hexagonales.
Si certains frères ont quitté la G.L.N.F. pour s'inscrire à l'étranger ou dans d'autres grandes loges françaises, la plupart s'arc-boutent en attendant la liquidation de la crise.
Beaucoup de frères restent dans l’indécision et recherchent une cohérence.
Nombreux sont ceux qui pensent que c’est une guerre des chefs et qu’après rien ne changera. D’autres veulent compter les forces en présence avant de s’engager.
De très nombreuses loges protègent leur trésor en créant des associations 1901 permettant de recevoir les parts de cotisations réservées à la loge et au temple si elles en sont les propriétaires. On peut y voir une réelle défiance à l’égard de la situation actuelle de l’obédience.
Le clan Stifani joue le pourrissement. Il dispose d'un trésor de guerre très important, de 44 millions d'euros, paraît-il, qui est toujours alimenté par les cotisations de ses supporters mais aussi par celles des loges dissidentes qui acceptent d’encore initier. En effet, toute nouvelle initiation alimente le trésor de guerre de la G.L.N.F. qui peut ponctionner la totalité des sommes versées sur le compte G.LN.F. de la loge, sans discernement de la part qui revient à la loge, à la province ou au national.
Comment ça va se finir ?
1. François Stifani reste, déclaré légitime par la justice. Il pourra faire ce qu'il voudra, même si persistent des petits mouvements d'opposition interne qu'il pourra facilement étouffer dans l'œuf.. Il pourra même devenir grand maître à vie.
Un très grand nombre de frères quitteront la GLNF à sa plus grande satisfaction puisque c'est sa stratégie.
Il héritera d'un large portefeuille immobilier. S'il ne peut pas faire face aux emprunts résiduels, il pourra vendre tout cela et gérer, avec ses amis une petite fortune constituée au fil des années grâce aux cotisations surévaluées. Devant la perspective du hold-up parfait, nous ne saurions trop encourager nos frères à résister définitivement à toute demande de cotisations lancées par Monique Legrand ou par tout autre car leur participation financière se fera, pour eux, à perte et ne sera jamais récupérée.
Que va-t-il se passer alors dans les Orients où les frères sont propriétaires du temple ? Les dissidents vont-ils se réunir dans le même lieu que les zélateurs de Stifani ? Comment vont être organisés les temps de présence et la gestion du temple ?
2. La meilleure hypothèse pour tous, serait que François Stifani démissionne. Mais, pour autant, la G.L.N.F. va être secouée par la guerre de succession… À présent, avec ou sans François Stifani, c'est la même chose donc autant faire comme s'il n'était plus là.
3. Monique Legrand inscrive à l'ordre du jour les deux résolutions contenues dans la supplique que lui a adressée le collectif ni scission ni soumission mais on peut en douter http://boaz-jakin.over-blog.com/article-me-legrand-convoquera-bien-une-age-ago-le-7-janvier-2012-88035546.html
4. La liquidation judiciaire de la G.L.N.F. peut être prononcée auquel cas, que va-t-il advenir de ses actifs ? On n'est pas sorti de l'auberge lors du partage de la dépouille !
Mes frères, il pleut à torrents, les éclairs de la tempête zèbrent la nuit embrumée. Les yunus se plaignent de l'odeur pestilentielle qui règne dans les tranchées… Odeur de gangrène, odeur de la chair qui quitte les os.
Nous regrettons amèrement que des tendances qui semblent si proches lorsqu'il s'agit d'évoquer la Franc-maçonnerie Traditionnelle et l'avenir de la G.L.N.F. ne puissent pas s'allier et même se disqualifient. Nous pensons même que cela est pure folie.
Il est urgent de distinguer d’une part, la stratégie à court terme qui doit conduire au départ de François Stifani et à l'élection de nouveaux gouvernants et, d’autre part, l’avenir à plus long terme de la G.L.N.F.
L’UDLRF doit donner des gages à « G.L.N.F. des Loges Souveraines » et à tous les frères que leur programme sera bien de rétablir la souveraineté des loges.
Allons, mes frères, l'heure est au rassemblement des forces de FMR, de l'UDLRF, de « ni soumission-ni scission », de tous les indignés et de « G.L.N.F. des Loges Souveraines ».

 

Réponse de Raminagrobis,

Ton constat du grand désordre actuel est très juste.
Mais nous différons fondamentalement sur la manière d’en sortir.

Pour l'obédience "GLNF des loges souveraines" la solution pratique est, morale et traditionnelle.

Nous sommes certains que nous n’en sortirons pas si nous ajoutons de l’union factice à de l’union factice.
La réappropriation de l'obédience GLNF des fondateurs, par ses loges souveraines, s’appuie précisément sur la vision du grand désordre que tu évoques et que nous avions prévue et décrite comme une évidence, notamment dans
http://ddata.over-blog.com/3/72/30/47/l-astre-noir-et-devorant-de-la-maconnerie-obedientiell.pdf.
Tout le désordre actuel et les réactions stifaniennes y sont énoncés par avance, à partir du constat de la logique contre initiatique qui a pourri notre maçonnerie de l'intérieur et qui se donne ouvertement à voir, depuis la félonie institutionnelle commise contre la maçonnerie initiatique, en 1997. (Rappelons que tout le monde alors considérait, et certains considèrent encore, que la crise était le fait personnel et exclusif de FS)

Le pourrissement a une cause profonde, l'inversion de nos valeurs et leur mise au placard, au service prioritaire d’une obédience conçue comme un lieu de pouvoir, établie selon une dynamique institutionnelle sectaire à des fins commerciales.
Dès lors, toute attaque frontale menée (dans l'unité ou non, cela ne change rien) de l'institution dévoyée, nourrit le monstre obédientiel en place et aiguise les appétits de suprématie des clans d'hommes forts, aujourd’hui en compétition pour s'emparer du trophée obédientiel, ou pour créer son équivalent parallèle, avec un maximum d’individus rassemblés sous forme d’obédience nouvelle.

Ce n'est pas d'hommes forts dont nous avons besoin. Mais d'un retour aux valeurs maçonniques initiatiques (Attention, la maçonnerie initiatique ne se confond pas avec le pédantisme maçonnique et autres formes s'appropriation orgueilleuses que l'on rencontre trop souvent hélas, dans les hauts grades)
C'est sur cette analyse radicale, que nous préconisons le retour à l'obédience GLNF des fondateurs (statuts version 86) rétablie par des loges ayant retrouvé une souveraineté, non pas de façade, derrière un chef de file ou une juridiction de rite se disant détentrice exclusive d'une spiritualité, mais la dimension et le sens profondément initiatique de cette souveraineté.
L'union pour l'union est une attitude de bravaches qui croient naïvement que FS prendra peur et finira par craquer.
Compte tenu du type de maçonnerie qu'il préconise (et dont tu dis comme nous qu'elle n'est pas, par nature, différente de celle que préconisent la plupart des clans, y compris sous des formes différentes, les Hauts grades, de l'ULRF), il est évident que le clivage maçonnique n'est pas entre des  "légalistes" supposés par définition vendus et une "opposition", supposée par définition, pure et légitime mais, celui plus fondamental entre la maçonnerie initiatique et la maçonnerie d’obédience. (Nous n'avons cessé de dénoncer des la première heure, ce clivage essentiel. Rappelons que la maçonnerie obédientielle est une maçonnerie de simulacres distribuée par une obédience)
La véritable maçonnerie initiatique (la seule qui nous intéresse) passe par la tradition maçonnique des loges souveraines, détentrices exclusives de l'influence initiatique, issue de la spiritualité de maçons initiés, réunis rituéliquement en loge.
Et là il convient de se méfier. Quoiqu'ils disent et quoi qu'ils fassent, les clans d'opposition, sont en désir de domination. (Mon dieu ! Mais que feraient les loges souveraines sans nous !, s'exclament-ils. C’est impossible qu’il en soit ainsi. Nous allons les sauver contre leur ignorance en mettant les loges "souveraines" sous notre direction hautement éclairée)
Cette appropriation très fortement répandue dans le clan des juridictions de rites, est totalement anti-hiramique.
Elle est donc tout aussi contre initiatique que celle des GMP provinciaux et autres "pseudo réformateurs" autoproclamés, que nous plaçons sur un pied d'égalité, avec FS et les institutions usurpatrices de la GLNF actuelle.

(Pour connaître le critère imparable de distinction entre obédience protectrice des seuls intérêts de la maçonnerie initiatique et obédience dirigiste, placée entre les mains de gens qui croient détenir (et donc dispenser) la bonne maçonnerie. Voir SÉPARER LE BON GRAIN MAÇONNIQUE DE L’IVRAIE OBÉDIENTIELLE - Le blog de le-myosotis.de.septimanie.over-blog.com)

 RAMINAGROBIS

Partager cet article

Repost 0
Published by Raminagrobis
commenter cet article

commentaires

Exclu 22/12/2011 11:40

La lumière luit dans les tènèbres et les tènèbres ne l'ont pas reçue.
Fraternellement
Exclu

Evangile de Jean 23/12/2011 15:47



A tous ceux qui la reçoivent,
à ceux qui croient en son Nom,
Il donne d'être Enfant de Dieu,
Engendrés,
ni du sang,
ni de la chair,
ni d'un vouloir d'homme, mais de Dieu



Aristide 21/12/2011 16:13

A vous qui avez l'esprit si clair sur ce qui est bien et ce qui ne l'est pas...
Je pose une question toute simple: vous avez forcément lu, même si vous ne l'avez pas publié le communiqué du comité de pilotage de l'opposition. On peut trouver que les FF qui le composent
accouchent d'une souris, mais ils renouvellent leur rejet du système stifanien, et, contrairement à ce que vous racontez, expriment, me semble-t-il très clairement leur volonté de ne pas créer de
scission.
Mais surtout, ils affirment haut et fort leur adhésion au principe de la souveraineté des Loges, "au sens de ce qui se pratique à la GLUA et à la Grande Loge d'Ecosse".
Cela est-il bien, ou pas bien? je vous pose la question. Et attends votre réponse avec intérêt, puisque, à ma connaissance (bien plus faible que votre savoir encyclopédique sur les statuts de 86),
la GL d'Ecosse est une Fédération de Loges souveraines, dont les officiers ne portent des tabliers bleus qu'à la seule occasion de la Tenue de Grande Loge, une fois l'an.
Mais il y a sans doute un péché caché à démasquer au plus tôt, et nous savons pouvoir compter sur ceux qui décernent les satisfecits et les fatwas comme vous savez le faire. D'ailleurs, il est
probable que le communiqué dont je parle est un faux, signé par "tous des menteurs". et "tous des vendus" qui ne connaissent rien à la Maçonnerie.

Raminagrobis 23/12/2011 10:21



Voir article suivant de Raminagrobis ("Et revoilà...")