Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2012 2 08 /05 /mai /2012 10:20

Interrogation reçue :

« Bonjour,

J’appartiens à une loge émulation de PACA dont je fus V.M.

Après notre dernière tenue d'avril les ff ont demandé quelles options (individuelles ou collectives) ils pouvaient avoir dans le contexte actuel.

La GLNF des loges souveraines les intéressent.

Le V.M et les ff m'ont mandaté pour vous contacter.

Mais...nous n'avons aucun contact avec des loges ayant entrepris la démarche

"La ligne" de la loge est la suivante : les ff souhaitent aller jusqu’au vote du 23 juin

En cas de ratification de FS de nombreux ff souhaitent s'en aller entre autres, à cause de la déclaration selon laquelle les VM ne représente pas les ff  (cf. pièce jointe) et parce que la reprise en main de leur souveraineté leur convient

J’ai lu vos déclarations sur le blog Septimanie. »

 

Réponse de Raminagrobis :

Mon Très Cher Vénérable Frère,

Je suis à ta disposition pour m’entretenir de vive voix avec toi. (Ci-joint n° de téléphone)
Je t’indique simplement que la démarche à accomplir se déroule en deux temps.

1)      Rétablir la souveraineté de la loge et vivre effectivement cette souveraineté ;

2)      Participer à une assemblée générale re-constitutive de la GLNF des loges souveraines à laquelle participeront, le moment venu,  toutes les loges ayant rétabli leur souveraineté.

Pour l’instant, les péripéties de création de la GLAMF dans le sillage de l’ULRF et les tergiversations autour de la nomination ou de la non-nomination de F Stifani, placent beaucoup de loges dans l’attentisme (Si j’ai bien compris, c’est aussi votre cas)

En l’état actuel de l’anarchie régnante, les loges souveraines restent à la GLNF, la vraie, celle des fondateurs, pas celle des statuts iniques, dits « association GLNF et Règlement intérieur », instaurés en décembre 1997 et février 1998, tout en ne reconnaissant pas les organes de gestion (accaparés) mis en place par ce moyen irrégulier et illicite.

Elles vivent leur souveraineté selon la Tradition et la Régularité, qu’édictent la « Constitution et le Règlement général de 1986 », avec les adaptations qui s’imposent momentanément.

En particulier, toutes les dispositions d’ordre protocolaire concernant la GL Provinciale et la GL Nationale, sont en suspens.
Je te rappelle, concernant ces dispositions, que pour les Loges souveraines ainsi régies selon les principes de régularité maçonnique posés par les fondateurs de la GLNF, les loges provinciales et leurs officiers et la GL nationale et ses officiers, ne sont que des loges à dimension protocolaire ; la GL nationale réunie en Assemblée générale de Loges souveraines, ayant au surplus des prérogatives de représentation extérieure et un pouvoir « législatif » d’organisation (dans le respect de la Constitution) par le truchement de ses Tenues de Grande Loge triennales du premier samedi de décembre.
Au delà de cela, dans les statuts de 1986, les « Grands » officiers, n’ont aucun pouvoir de commandement sur les Loges et sur les FF.

Ils ont pour seule fonction de remplir « leur office protocolaire en tenue de Grande Loge" et ne peuvent prétendre étendre le protocole des tenues de grande loge hors de ces tenues, lors de visites en loge par exemple. En loge souveraine d’apprenti, un maçon, serait-il le Grand Maître en personne, participe aux travaux au grade d’apprenti.

Telle est la règle de la maçonnerie de Tradition, qui fut dévoyée, par des prétentieux et des accapareurs a la fois avides de glorioles profanes et dénués de sensibilité initiatique, puis irrégulièrement et illégalement instaurée, en principe (contre) initiatique par l’assemblée insane du 3 décembre 1997 au cours de laquelle a été créé une association GLNF (même nom : association de personnes et non de loges souveraines), laquelle s’est instaurée (par tromperie) continuatrice de la GLNF originelle.

Lorsque la situation générale actuelle sera clarifiée et dès lors qu’il apparaîtra évident qu’il n’existe plus de perspective acceptable au regard des principes de la maçonnerie traditionnelle de la GLNF, les loges souveraines se rencontreront et se réuniront en assemblée nationale de Grande loge dans la GLNF des loges souveraines reconstituée.

Si d’ici là, étant donné l’impasse dans laquelle tout le monde se trouve, les yeux des entêtés voulaient s’ouvrir afin de parvenir à un consensus de réforme sur la base des principes retrouvés de la GLNF des fondateurs, nous reverrions notre position.

Restant à ta disposition.

Je t'embrasse en fraternité.

 

RAMINAGROBIS

Partager cet article

Repost 0
Published by Raminagrobis
commenter cet article

commentaires