Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 11:10

TU ES PIERRE Un homme prit une pierre.

Avec ciseau, maillet et patience, il la tailla,

la regarda avec amour, la posa et dit :

« Tu seras la base d’un bel édifice.»

  

Tous applaudirent

 

Un homme vint et dit

« Donnez-moi mille pierres

et je vous ferai le plus beau de tous les édifices »

 

Tous applaudirent. 

 

Le premier s’écarta. 

L’autre prit la pierre

Puis il en prit d’autres

Qu’il entassa, rassembla

et qu’il compta.

Un jour il eut mille pierres.

Une lueur illuminait son regard fier

devant cet imposant amas de pierres.

 

Tous applaudirent.

 

L’homme alla chercher la pierre qu’il avait taillée avec patience,

la ramassa.

Puis il partit dans le désert avec quelques autres. 

Chacun avait sa pierre, son ciseau et son maillet.

 

L’homme regarda sa pierre avec amour et dans le silence, la posa et dit:

« Tu seras la base d’un bel édifice »

 

Nul applaudit, mais chacun prit sa pierre

avec ciseau, maillet, patience et commença à se mettre à l’œuvre.

 

Paracelse

Partager cet article

Repost 0
Published by Paracesle
commenter cet article

commentaires

Fernand Naudin 16/11/2011 14:58


BAF, Putaing , Aargh!!!, nom de Nom, bordils.....tu sais ou j'ai envie de lui mettre moi la pierre?!!!....
Bises aux freres que j'aime, rien pour les autres...
Fernand Naudin


Thomas 16/11/2011 14:45


SOS légitimiste

J’ai 20 ans de maçonnerie
Et presque autant de courtisanerie
Tout d’abord j’ai usé et abusé des faiblesses des Frères
A coup de petits services et d’apéros, je connais l’art de plaire
Les Anciens de l’atelier, j’ai été le disciple forcené
Afin d’être pistonné
Surveillant et VM en quelques années
J’ai été ensuite l’œil de la Province
Pour gagner l’estime du Prince
Maintenant j’ai un tablier d’or et d’azur
Blason que je n’ai par eu dans le monde profane si dur
Aujourd’hui la révolution gronde, les châteaux sont assiégés
Compromis, je suis piégé
Dans l’espoir d’une victoire de la contre-révolution
Je me cache et je dénonce la subversion
Tout ces jaloux, qui me reprochent ma réussite
Ont-ils mes mérites ?
Car pour gagner, il a fallut mouiller la chemise
C’est ma devise
Maudits soient ces rebelles et leurs folles doléances
Qui viennent compromettre mes légitimes espérances
Car je me serais bien vue un jour GM provincial
Cela aurait donné un peu de chaleur dans ma vie glaciale
Mon portrait en grande tenue au mur de mon salon
Pour épater amis, famille et mon chien Absalon
Est ce de ma faute si je n’ai pas un nom à particule ?
Est ce de ma faute si mon CV est ridicule ?
Est ce de ma faute si je n’ai pas épousé la fille du notaire ?
Est ce de ma faute si ma vie professionnelle est un calvaire ?
Mes Frères j’implore votre charité
Laissez moi mes honneurs et mes bijoux de qualité
Je n’ai que cela pour rêver et exister


Paracelse 16/11/2011 15:37



Ce CV d'exception mérite sa place au milieu du tas de pierres.



Shalom 16/11/2011 11:14


Message bien reçu, belle métaphore peut-être prémonitoire?
Shalom, Salam, Pax Vobis


Paracelse 16/11/2011 13:50



Mon TCF, je ne sais si c'est prémonitoire, mais possible, voire souhaitable.